Y a quoi dans leur caboche?

Ca pleure, ça dort, ça chouine, ça rit, ça crie, ça fait la soupe à la grimace. Alors parfois j’me dis “Y a quoi dans leur caboche?”

Tête à tête

Voilà 4 mois qu’ils ont ouvert les yeux. Les yeux de leur monde. Celui qu’ils distinguent à peine. Chaque nouvel horizon est une découverte. Chaque visage est une nouvelle rencontre. Mais qu’ont ils vu précisément? Pas grand chose en fait. Des sages femmes, des gens qui leur semblent inconnus, la banquette du siège arrière, le plafond du salon, le lapin en peluche, le pédiatre, skype et des biberons. Mais s’il fallait résumer leur journée, ce serait surtout une armée de tétines, papa qui rit, maman qui berce et un autre bébé à proximité. Qu’ont ils compris? Sans doute rien aussi. Ni la frénésie du monde, ni la magie de la vie. Pourtant ça rit, ça pleure, ça s’éveille, ça se réveille. En pleine nuit même parfois. Font ils des rêves de biberons? Des cauchemars de pénurie… Et quand ça sourit devant le regard des parents? Mimétisme ou joie réfléchie?

Twinspirit

Dans leur tête, j’ose imaginer “Qu’elle est belle maman!” et “qu’il est sympa papa!”. Vision optimiste, vision pragmatique surtout. La plupart du temps, c’est nous qui les avons. Plus rassurant que “Mais qui sont ces gens?” ou “on me sourit alors je copie!”

Et puis à l’heure des repas, la vue du biberon les met en joie. Se coucher en revanche, c’est résister. “On n’est pas fatigué!”. Car le noir les effraye. Comme s’ils ne croyaient pas aux lendemains. C’est donc ça leurs petits plaisirs de la vie. Une tétine qui s’approche. Une berceuse dans les bras. Et surtout une folle envie de profiter de l’instant présent. Y a quoi dans leur caboche? Simplement les songes de 2 petits épicuriens…

One thought on “Y a quoi dans leur caboche?”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *