Quel mode de garde pour des jumeaux ?

Voilà sans doute, l’une des interrogations les plus courantes. Comment faire garder mes jumeaux? Par qui? Et surtout combien ça va me couter?

Car confier ses enfants n’est pas une décision facile à prendre et pourtant elle peut vite devenir pressante puisque papa et maman doivent reprendre le travail. Certes, il y a le congé maternité/paternité deux fois plus long, mais le temps passe si vite…

Bienvenue dans les méandres de cette quête à multiples entrées.

Ma premier étape : Tenter l’inscription à la crèche municipale!

Parce que grandir en collectivité, c’est sain. Parce que ça leur permet aussi de voir autre chose que leur binôme de la maison. Oui, il y a les microbes partagés, les galères les jours de maladie, il n’empêche, ça reste la solution la moins onéreuse. Mais placer deux enfants dans une crèche ça n’est pas si simple et en avoir deux ne procure pas la priorité. En tout cas, pas dans mon cas. On m’a vite répondu “pas de place cette année, revenez l’année prochaine!“.

Du coup, on est allé pleurer en mairie. Genre “Faut nous aider, on n’a pas de solution!”. Démarche qui n’a fonctionné qu’à moitié puisque l’on a obtenu une promesse d’inscription pour l’année suivante. Reste à trouver une solution pérenne jusqu’à la rentrée prochaine.

Ma deuxième étape : le RDV CAF pour comparer les coûts!

Comme je vous l’ai dis, à la CAF, pas d’info par téléphone. Si vous souhaitez connaitre vos droits ou aides financières, il faut se déplacer. Cela dit, le RDV a été très utile puisque je connais in fine ce qu’il va m’en coûter. Et là, faut s’accrocher. Comparer l’aspect financier des modes de garde, c’est du sport de haut niveau. Du cas par cas comme ils disent, en fonction du quotient familial et de ses revenus. Une chose est sûre, il existe des généralités :

  • 3 options possibles : crèche (publique ou privée), assistante maternelle agrée (ou non) ou bien garde à domicile.
  • Pour la nounou ou l’assistante maternelle, soit vous êtes employeur en direct et vous gérez vous même les contrats, les paiement et tout l’administratif, soit vous passez par une structure qui gère tout ça pour vous.
  • Enfin, dernière chose, le niveau de remboursement de la CAF dépend de la formule que vous choisissez.

Compte tenu de ma situation, j’ai opté avec Supermaman pour la garde à domicile (nounou à domicile) que j’emploie directement. Il m’en coûte l’équivalent d’un salaire net (un peu supérieur au SMIC). Les charges sociales sont payées directement par la CAF. De plus, je bénéficie du crédit d’impôts « Emploi d’un salarié à domicile ». En effet, la moitié de ce que je dépense pour la garde à domicile peut être déduit de mes impôts, ou m’être remboursé. Mais ce crédit d’impôt Garde à domicile est toutefois plafonné à 50% de 15.000 €.

Vous êtes déjà perdus, c’est normal le calcul est compliqué mais voici un exemple : “mes dépenses de garde à domicile se montent à 16.000 € cette année, alors que le montant de mes impôts s’élève à 5.000 €. Mon crédit d’impôts va s’élever à 7.500 € (car j’atteins le plafond), l’Etat va donc me rembourser 2.500 € .” Pigé?

Enfin, j’ai une aide CAF d’un montant de 175€ par mois.

Pour résumer, je vais payer l’équivalent d’un SMIC moins 175€ et récupérer en crédit d’impôt 50% de son salaire (aide CAF déduite). Mais cet avantage fiscal ne fonctionnera que l’année suivante donc ma trésorerie va être amputé d’un SMIC complet la première année…

Il faut savoir que si vous optez pour l’assistante maternelle, la cotisation CAF est deux fois supérieur mais le crédit d’impôt lui est moindre : 50% d’un plafond d’environ 5000€.

Enfin, j’ai tenté les micro-crèches privées. A moins d’être accompagnés par votre entreprise ou celle de votre conjoint, il va vous en couter nettement plus cher (2 fois plus cher dans ma situation).

Conclusion : avec des jumeaux, la solution la moins onéreuse reste la crèche publique. L’option nounou à domicile ou assistante maternelle  en emploi direct sont un peu plus chères mais vous permettent de bénéficier d’un crédit d’impôt l’année suivante.

Ma troisième étape : trouver Mary Poppins!

Une nounou parfaite qui range la chambre en sifflotant et procure à vos merveilles un vrai moment d’échange et d’affection, ça doit bien exister!

On a donc commencer par mettre une petite annonce sur nounou-top, le site internet conseillé par les copains. On a reçu pas mal de coups de fil et de candidatures. Mais pas toujours les bonnes. Trop jeune, trop loin, pas assez d’expérience, trop chère… Pourtant certaines, ont le profil rassurant. Puis viens la période des entretiens : parlez moi de vous? vos expériences? votre journée type?  Rangement, lessives, préparations de repas, éveil des enfants, sorties poussettes, pas d’écran ? On est exigeant, on attend d’elle la perfection.  Pas évident de trouver la perle rare pour ses bambins en 30 minutes chronos.  Finalement, c’est la baby sitter des copains qui fera le boulot. On leur a pas piqué, ils nous l’ont conseillé. Plus facile de se décider quand elle vient de façon recommandée. Reste à faire l’administratif, les contrats, les déclarations. Et là il y a pajeemploi, le site parfait pour tout ça. Un préalable : déclarer à la CAF les informations concernant la nounou. Ils vous donneront un numéro d’immatriculation complément mode de garde. Le tour est joué. Mary Poppins est embauchée…

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *