Le premier Noël

Les fêtes approchent… Dans le salon de belle maman, le sapin trône, la crèche attend. La messe est dite. J’ai englouti tous les chocolats du calendrier de l’avent. Mais pas encore trouvé le cadeau de Supermaman. Les rites, les traditions c’est pas mon truc.  Moi ce que j’aime c’est l’idée de se retrouver. Un bon gueuleton. La famille. Quelques huitres, du foie gras, un bon vin et autour de la table les enfants qui crient leur joie de ne pas aller se coucher. Elle est là, la magie de Noël.

Mais cette année, c’est le premier Noël des jumeaux. Un peu spécial et sans doute abstrait à leur yeux. L’occasion de faire des économies sur la déco, les cadeaux? Qui s’en souviendra? Pas eux en tout cas.  On a quand même prévu quelques bibelots. Qu’ils partageront. Sur le papier, j’ai simplement écris: “Pour les Jumeaux”.

A coup sûr, ils seront “archi” gâtés. Car la nouveauté, c’est eux. 6 mois presque jour pour jour que le Père Noël a glissé par anticipation dans nos chaussons ces deux petits Jésus. A mesure qu’ils grandissent, je maigris. 6kg. 1 par mois. Meilleur régime minceur “ever”. A en rendre jalouse Supermaman. Je crois surtout qu’on a pris un coup de vieux. Deux astronautes en apesanteur. Ca plane encore un peu. L’atterrissage s’annonce corsé. Reprise du taf. Nounou à payer. Saleté de rentrée.

Car 6 mois, c’est court et long à la fois. La mission est loin d’être accomplie. Mais que d’étapes déjà franchies. Les premiers cris. Les premiers regards. Les premiers sourires. Les premières saveurs. Les premiers jeux. Chaque jour est une nouveauté. Chaque semaine, une transformation. Chaque mois, une évolution. 6 mois qu’on les harcèle de vidéos. L’iphone rivés sur le nez. Pour ne rien rater. Des tranches de rires, des tranches de vie. Aujourd’hui, tout est compilé. On y aperçoit presque de la complicité. Je suis bête : il est là son coffret cadeau pour Supermaman : 6 mois de crèche à la maison, le tout en chanson!

 

Ma petite entreprise

Avoir des jumeaux c’est du boulot m’avait-on dit! : je m’en doutais. A ce point là, pas autant. Dans ma tête, rien de plus qu’un job de nounou un peu précaire. Des câlins, beaucoup d’Amour et quelques couches à changer. L’affaire est réglée. La vie continue. Comme tout le monde. Et puis, on est des milliers à opérer. Je suis pas le premier, ni le dernier. Ca tombe bien, j’ai toujours eu envie d’avoir plusieurs activités. Ma start up “jumeaux” est montée, va désormais falloir la faire fonctionner. Mais au fait, à part s’en occuper, c’est quoi le taf?

Service à la personne

C’est donc ça le service à la personne. Enfin service aux personnes dans mon cas. Les aider à se changer, à se laver, à se nourrir, les accompagner au lit, les divertir. Le linge à préparer. Le sèche linge à enclencher. Petit problème d’autonomie et d’incontinence pour l’instant. Alors faut assister, nettoyer pour pas qu’ils se laissent aller!

Boutique en ligne

Plus de couche. Rachetons une palette! Il manque aussi des lingettes, de l’eau, du lait. Faut faire vite, les stocks sont bas. Body, ça rentre plus dans le 3 mois, pyjamas devenus trop petits, pas assez chauds ! Commandez moi tout ça sur internet. Pas le temps d’aller chez Métro. Passez moi le service Achat, faut revoir le Supply Chain c’est trop lent le réapprovisionnement.

Vivre dans une Micro-crèche

A l’intérieur c’est Babyloup! Attention où tu marches, au risque de s’planter un playmobile dans le pied! Tapis d’éveil dans le salon. Table à langer à même la salle à manger. Et puis, les horaires de travail sont dictés par le rythme des petits loups. Accueil à partir de 6h. Biberon à 7. Sieste. Eveil. Déjeuner. Sieste. Balade en extérieur. Goûter. Lecture. Diner. Coucher. Petite histoire. Et la journée est quasi terminée.

Chef à domicile

Et au menu ce midi, la diversification! C’est quoi la diversification?? En gros, t’abandonnes ton job de support de biberon pour celui de chef étoilé.  Pas d’industriel, c’est pas bon pour la santé, on nous le rabâche à la Télé. Impasse sur les petits pots. OK, mais c’est un poids. Carotte, patate, haricot, potiron. Poire, pomme, banane.  Le tout mixé. Faut pas trop froid, pas trop chaud sinon le jumeau il aime pas. Tu lui sers du caviar, lui, il en fout partout. Ingrat. Le client est roi dans mon restaurant.

 

Prof de chant

Si on m’avait dit que j’enseignerais la musique à mes enfants. J’y aurai pas cru. Et pourtant. C’est la seule manière de les calmer les bébés. Une petite berceuse. Une petite ritournelle de rien du tout. Tout, n’importe quoi surtout. Pourvu qu’il y ait du rythme et quelques décibels. Que ce soit du Sardou, du Goldman, ou du Yahourt. Ils s’en foutent. Papa doit s’improviser bête de scène.

Déménageur

Aller chez le pédiatre en solo c’est vêtir les nains avec leur manteau, le bonnet, les gants. 5 minutes x 2. Préparer le sac à langer avec biberon, eau, poudre, lange, bavoir au cas où. 5 min. Plier la poussette et l’insérer dans le coffre de la voiture. 5 min. Faire les aller retour maison-voiture pour installer les schtroumpfs dans l’auto. 5 minutes. Puis 10 minutes de route. Se garer à proximité. Sortir la poussette. Déplier la poussette. Merde, ça passe pas la porte! Faut les confier à quelqu’un dans la salle d’attente. Repartons plier la poussette. Faut passer la porte. C’est bon ça passe! 20 minutes de préparation. 10 de transport. 10 à l’arrivée. Quoi, ils ont trop chaud???

Bilan de compétences

Tout ça pour dire que je suis devenu polyvalent. Vais rajouter tout ça sur le CV. Avec en intitulé “Emploi du temps de ministre” (de l’éducation). Et pourtant, je suis privilégié, je bosse de la maison. Pour gérer ma petite entreprise. Enfin gérer! La patronne de la PME c’est Supermaman. Je ne suis que simple salarié…

Equipements incontournables du quotidien!

Soyons matérialistes 5 minutes. Va falloir penser à s’équiper. Sauf que quand on en a deux, logistique doit rimer avec pratique. Car se simplifier la vie c’est gagner du temps, de l’argent et de l’énergie. Voici les objets incontournables du quotidien dont vous ne pourrez faire l’impasse :

La poussette double

Elle est d’un choix crucial car suivant sa taille, son prix, son look vous en n’aurez des usages différents.

Literie et cocoonababy

Indispensable pour les diners chez les potes!

 

Transats et portes bébé

Pour transporter les jumeaux partout dans la maison!

Le babyphone

SuperMaman est inquiète!! Rassurez là, les bébés ne sont plus très loin!

Sièges auto

Avec deux enfants vous risquez d’y passer des heures alors faites le bon choix!

Le sac à langer

Pour les virées, les vacances et même les ballades dans le quartier!

Biberons et accessoires

Le prolongement de votre bras toutes les 3h!

Bavoirs, couches, langes etc…

Commandez en gros pour éviter d’avoir à faire les courses tous les deux jours!

Vêtements

Praticité et confort les deux critères à prendre en compte…

Jouets pour bébés

Ce n’est pas toujours à ceux qu’on auraient pensés!

 

Biberons et accessoires

En bas âge, la vie des jumeaux se résume à manger, dormir, pleurer. Alors le quotidien de la journée est très vite dicté par les horaires de biberons. Toutes les 3 heures, puis toutes les 4h puis toutes les 5h, puis 5 fois par jour, puis 4 fois par jour quand les jumeaux sont réglés. Puis il faut nettoyer, récurer, sécher, remplir et re-remplir. Et puis recommencer.

Autant dire que l’activité biberon occupe à lui seul une part non négligeable de notre temps de parents.

C’est pourquoi il est essentiel de bien s’équiper.

Règle numéro 1 : disposer d’une batterie de biberon au moins autant qu’il y a de biberons dans la journée. De 0 à 2 mois, les biberons de 210 ml suffiront. De 2 à 6 mois, il en faudra des plus grands : visez 250 / 300ml.

Règle numéro 2 : disposer d’une batterie de tétine au moins autant qu’il y a de biberons. Des tétines adaptées à leur capacité de succion et au débit que vous voulez donner. (Vitesse 1 puis 2 puis 3).

Règle numéro 3 : Investir dans un égouttoir à biberon qu’il faudra laisser dans la pièce d’eau. Il en existe des pliables pour le transport.

Règle numéro 4 : la brosse à nettoyer flexible qui s’articule pour bien laver les biberons et éviter dépôts et impuretés. Supermaman est flippée alors elle utilise du produits nettoyant Bio pour ne pas empoisonner les jumeaux.

Voilà, vous disposez du kit conseil biberon au complet. Reste à nourrir les monstres en toutes situations.

 

Literie / cocoonababy

Faire dormir des jumeaux, c’est compliqué. L’un réveille l’autre. Les deux pour un seul lit? Pas la bonne solution. Risque de tensions. Et puis en bas âge, c’est dans la chambre des parents. En grandissant, c’est chacun sa literie dans la pièce d’à coté. Alors mieux vaut avoir pensé léger, mobile et transportable. Notre solution, le lit facilement démontable en 3 mouvements. Sur roulette pour le transport d’une pièce à l’autre. Pas trop volumineux, pour les nuits loin de la maison.

Pour le voyage, les choses se compliquent.

Essayer de mettre deux lits dans une voiture en plus de la poussette. Mission compliquée. Se balader avec deux lits parapluie partout, tout le temps. Mission tout aussi compliquée. Alors nous, on a opté pour le cocoonababy. Un petit matelas molletonné qui épouse les formes de bébés. Tout en simplicité. Sieste à la maison, sieste chez les amis. Facile à transporter. Facile à endormir bébé. La solution miracle? Presque. Passés les 5 mois, bébé risque de tomber…

Transats, cosy et portes bébés

Quand vous en avez deux, vous passez votre temps à les transporter, à vous transporter. De la chambre au salon, du salon à la salle de bain, de la salle de bain à la table à langer, de la table à langer au salon. Pour les coucher, pour les lever, pour les laver et ça n’en finit jamais…

Et sachez que quand vous vous occupez de l’un, l’autre vous réclame. C’est le propre du jumeaux. Difficile de les éloigner. Impossible de vous en éloigner. Or vous n’avez pas 4 bras. Au mieux vous faites le travail à deux. Au pire, en solo. Alors comment faire? Les solutions se trouvent là:

De 0 à 2 mois, misez sur le cosy. Facile à transporter. Sur poussette, en voiture ou à la main. Les bébés sont allongés et peuvent se reposer.

Après 2 mois, misez sur les transats. Pour les maintenir éveiller. Pour les nourrir aussi. 2 bras, 2 biberons et les jumeaux s’alimenteront en même temps (ce qui est le cas le plus souvent!).

Transat de salon pour donner à deux mains les biberons. Transat de bain aussi pour laver l’un quand l’autre barbote dans l’eau. Tout est bon dans le transat, surtout le repos des parents…

Mais de 0 à 3 mois, le transat ne convient pas aux jumeaux. Trop petits, trop désarticulés pour rester planter. On a donc misé sur les portes bébé. Bien pratique pour avoir une deuxième occupation dans la maison. Car vous conservez les mains libres. Et puis, ça le berce et l’endort le peau à peau avec Supermaman.

La poussette double

En voilà un vaste sujet. La poussette double. Sans doute le choix le plus dur à trancher. Quelle taille, quel poids, quel format, quel budget surtout? D’occasion ou neuve? En ligne ou latérale? Voici un premier investissement lourd de conséquences. Car il y a le prix tout d’abord : de la Lamborghini neuve en magasin à la poussette standard achetée sur leboncoin, le prix varie du simple ou quintuple en fonction de la qualité du bolide, de son ergonomie. Comptez entre 100 et jusqu’à 1500 euros.

Il y a également le coté pratique : dois je la monter dans l’escalier? Vais je rentrer dans les magasins? Quel est la taille des trottoirs où j’habite ? Que choisir?

Mon conseil : posez vous justement toutes ces questions :

En ai-je besoin souvent? Dans quel lieu vais-je l’utiliser? Vais je voyager avec? Jusqu’à quel âge puis-je les installer? Peuvent ils s’allonger ou s’assoir? Vais je devoir en changer dans 6 mois?

Anodines ces questions et pourtant, elles nous ont permis de trouver chaussure à notre pied.

Avec Supermaman, nous avons commencé par les magasins spécialisés. Celui spécialement dédié aux équipements de jumeaux. Bonne idée et grosse désillusion. Hors budget. Quelque soit le format, rien à moins de 500 euros pièce. Lourd l’investissement de départ pour 4/6 roues et quelques minutes par jour! Le neuf, pas pour nous assurément…

poussette cosy

 

Deuxième tentative via leboncoin, c’est l’occasion qui fait le larron! Me voilà parti visiter une poussette double cosy intégré (l’un devant l’autre) pour la modique somme de 200 euros dans un quartier près de la maison. Bonne idée? Oui jusqu’à ce qu’il faille la rentrer dans le coffre de voiture. Et pourtant ma cylindré n’est pas une smart plutôt une voiture familiale. Non seulement, la poussette rentrait difficilement mais en plus, une fois pliées plus d’espace pour les bagages. Pas simple de voyager dans ces conditions…

Finalement, nous avons retenu le conseil de la vendeuse en magasin.  Précieux :  “A votre place, j’opterai pour la poussette “lowcost” sièges inclinables. Avec un petit matelas à rajouter, vous pourrez les allonger les premiers mois, puis les assoir au fur et à mesure qu’ils grandiront.”

Perso, j’habite à la campagne. Pas de trottoirs ou quand y en a, ils sont larges. Peu de circulation. Partir en ville avec les nains, ça nous arrive pas tous les quatre matins. Alors finalement, la poussette large. 2 petits matelas. Dans trois ans, ils tiendront encore assis dedans. Un volume qui s’intègre pas trop difficilement en voiture. Prix d’achat : 100 euros d’occasion. Voilà notre Solution…

Le monde est binaire…

Pile/Face, Gauche/Droite, Paire/impaire parfois j’me dis, le monde est binaire. Alors en avoir 2, c’est peut être dans la nature des choses.

L’équilibre parfait

La médaille a son revers. Le bien son mal, le Ying son Yang, Black and White. Antagonistes ? Souvent comme papa et maman. En tout cas, l’un ne va pas sans l’autre. Même le corps a sa symétrie. Bras droit, bras gauche. Pied droit, pied gauche. Ca va de paire. Comme les oreilles, les yeux, les narines, toujours par 2 pour mieux entendre, observer, sentir. C’est la terre qui tourne grâce à ses 2 pôles, l’homme qui marche grâce à ses 2 jambes. L’ordinateur qui s’allume en 1/0. Binaire, je vous le disais.

Et puis, 2 c’est le renouvellement parfait des générations. L’équation symétrique. 1 père, 1 mère, 2 enfants. Parfois un peu distordue. Parfois différente. Peu importe. En tout cas 2 parents, 2 enfants. Tant qu’il y a le good et le bad Cop. Le plus et le moins. 2 points d’autorité pour trouver le parfait équilibre.

Symétrie harmonieuse

Alors quand je pense à mes jumeaux, je pense à tout ça. L’harmonie, l’équilibre, la symétrie. Et pourtant, 2 facettes d’une même pièce. Différentes mais rattachées. A la valeur inestimable. Pas d’effet miroir. Chacun sa face. Chacun son chemin. Sauf qu’à 2 on est plus fort. Plus fort que la somme de ces 2 unités séparées. 1+1>2. Pas très cartésien. Et pourtant, j’en suis sûr à 2, ils seront plus heureux. Comme nous. A 2, ils seront plus empathiques, plus sympathiques. Faudra partager, faudra se démarquer. Dans le regard des autres. Ils seront toujours lui et lui. 2 unités distinctes mais unies. Alors moi je leur dis, les gars, profitez de cet atout dans la vie!

Y a quoi dans leur caboche?

Ca pleure, ça dort, ça chouine, ça rit, ça crie, ça fait la soupe à la grimace. Alors parfois j’me dis “Y a quoi dans leur caboche?”

Tête à tête

Voilà 4 mois qu’ils ont ouvert les yeux. Les yeux de leur monde. Celui qu’ils distinguent à peine. Chaque nouvel horizon est une découverte. Chaque visage est une nouvelle rencontre. Mais qu’ont ils vu précisément? Pas grand chose en fait. Des sages femmes, des gens qui leur semblent inconnus, la banquette du siège arrière, le plafond du salon, le lapin en peluche, le pédiatre, skype et des biberons. Mais s’il fallait résumer leur journée, ce serait surtout une armée de tétines, papa qui rit, maman qui berce et un autre bébé à proximité. Qu’ont ils compris? Sans doute rien aussi. Ni la frénésie du monde, ni la magie de la vie. Pourtant ça rit, ça pleure, ça s’éveille, ça se réveille. En pleine nuit même parfois. Font ils des rêves de biberons? Des cauchemars de pénurie… Et quand ça sourit devant le regard des parents? Mimétisme ou joie réfléchie?

Twinspirit

Dans leur tête, j’ose imaginer “Qu’elle est belle maman!” et “qu’il est sympa papa!”. Vision optimiste, vision pragmatique surtout. La plupart du temps, c’est nous qui les avons. Plus rassurant que “Mais qui sont ces gens?” ou “on me sourit alors je copie!”

Et puis à l’heure des repas, la vue du biberon les met en joie. Se coucher en revanche, c’est résister. “On n’est pas fatigué!”. Car le noir les effraye. Comme s’ils ne croyaient pas aux lendemains. C’est donc ça leurs petits plaisirs de la vie. Une tétine qui s’approche. Une berceuse dans les bras. Et surtout une folle envie de profiter de l’instant présent. Y a quoi dans leur caboche? Simplement les songes de 2 petits épicuriens…

Le coin des inventions!

Parfois la nuit, je pense à tout ce qui pourrait me simplifier la vie. Par flemmardise, toujours en faire moins, diraient certains. Peut être. Mais surtout pour alléger le quotidien. Alors le soir, je me fais ma petite liste au fond de mon lit.

Twintricks

Les boutons de pression? Pourquoi mettre 20 minutes à habiller nos enfants. J’en ai 2 du même âge. Je fais ça en moyenne 6 fois par jour. A chaque changement de couche. 10 boutons par pyjama, 3 par body, 2 par Tshirt. Tu fais le calcul, je passe mes journées à ça… Et puis, y en a toujours un qui clipse mal, un autre que t’as oublié (Pierre avec Paul). Pour peu que je sois dans le noir, ça me rend dingue. Ma première invention, le body/pyjama à fermeture éclair. Zip, 30 secondes chrono et l’affaire est dans le sac.

SOS Tétine

La tétine qui tombe… Pourquoi se lever 5 fois par nuit, juste pour remettre la tétine dans la bouche de bébé ? J’ai l’air d’un veilleur de nuit moi le matin. Et c’est pas comme si je ratais un moment privilégié plein de complicité puisqu’ils crient les yeux fermés. Ingrats je vous dis ces petits. Ma deuxième invention, la tétine en lévitation : une arche, un système de magnétisme buccal posé au dessus du visage et ajustable en hauteur. Et quitte à inventer, créons un objet connecté : berceuse pendant la succion, tétine-thermomètre et alerte en cas de problème. Moi pendant ce temps là, je reste au lit avec ma petite appli.

Le biberon qui tient tout seul…

C’est pas que j’aime pas mes enfants. Mais je le fais 4 fois par jour. 6/7/8 au début. Depuis 5 mois. Faites le calcul. De temps en temps, je préfèrerai le regarder se sustenter seul. Un peu d’indépendance et d’autonomie bon sang! Histoire que moi aussi je puisse faire quelque chose de ma vie. Ca existe déjà. Intégré dans un bavoir bouée ou greffé à Teddy l’ourson. Pas con l’invention! Et que dire du biberon jetable. En carton. Plus besoin de nettoyer. Pas de problème de microbes. Le gain de temps est évident.

Twinslist

Dans la Twinslist, y’avait aussi:

  • la poussette double pliable en 6. Tu peux enfin mettre autre chose dans ton coffre de voiture!
  • Le transat/cocoona/lit/tapis d’éveil tout en Un. Pour ne pas tout se trimballer quand tu vas chez les copains.
  • Le porte bébé ventral / dorsal, histoire de bien se fatiguer.
  • Le somnifère intelligent, bon pour la santé de bébé et le repos des parents.
  • Le fauteuil baignoire ultra sécurisé, pour éviter de les noyer quand t’as le dos tourné.
  • La couche Queshua. 2 secondes pour l’enfiler. Autant pour la retirer.
  • Le gobelet anti pipi absorbant pour éviter de se faire uriner dessus pendant le change.

Eurêka!

Sinon, y a la nounou ou la crèche pour me relayer. C’est pour bientôt! Ca m’évitera de cogiter toutes les nuits. Faut peut-être que j’arrête. Ca finit par m’épuiser je crois…